Nos conseils

Quelques conseils sur les entretiens de recrutement

L'entretien physique est un moment important aussi bien pour vous que pour l'entreprise. Durant une heure vous allez devoir faire preuve de persuasion. Pour la personne en face de vous ce moment est tout aussi important car il ne doit pas se tromper. Le recruteur doit être certain que vous êtes la bonne personne pour le bon poste dans la bonne entreprise. Une erreur de recrutement peut avoir un impact important pour l'entreprise et pour votre carrière.

Pas de fausses idées, les recruteurs ne sont pas là pour vous piéger, vous tester ou encore vous déstabiliser mais juste pour apprendre à vous connaitre. L'enjeu est le même pour les deux parties.

Le but de cet article est donc de vous aider à préparer au mieux votre entretien !
Tout d'abord, soyez ponctuel voir même en avance à votre rendez-vous (juste de 15 minutes, 1H c'est trop !). Le quart d'heure de politesse n'existe pas en recrutement. Bien évidemment, un CV à jour et non chiffonné ou plié en dix au fond de votre poche, un crayon, un cahier et les documents utiles (type annonces, résultats, fiches de paie, lettre de recommandation, noms et numéros de téléphone des personnes pour une prise de référence éventuelle) doivent vous accompagner dans cette bataille que vous vous apprêtez à vivre. Mieux vaut être trop armé que pas assez. Si vous connaissez le nom de l'entreprise, n'hésitez surtout pas à retourner internet, viadeo, Linkedlin, les magasins et j'en passe... Plus vous en savez et mieux c'est !

Concernant la tenue vestimentaire, bien évidemment vous n'allez pas à un mariage mais ce n'est pas non plus une soirée entre amis devant un match de foot ou Desperate Housewives avec des copines. Une tenue correcte et simple est de rigueur. Le best of est donc le basic costume cravate ou le petit tailleur.

A votre arrivée, n'oubliez pas de serrer la main de votre contact si on vous y invite, d'une main ferme mais sans arracher le bras ou la main de la personne en question, d'assurer un regard franc et direct, de vous présenter, d'expliquer le pourquoi de votre présence et avec qui vous avez rendez-vous. Si vous ne connaissez pas le nom de la personne qui vous reçoit, vous risquez déjà de perdre des points. Le combat est assez dur, donc ne vous achevez pas tout seul. L'attente vous semblera longue voire interminable mais je vous rassure ce n'est qu'une impression. Soyez détendu, sûr de vous mais pas trop et soyez prêt à bondir tel un fauve sans le faire percevoir.

Il est maintenant arrivé le moment tant redouté où le méchant recruteur vient vous chercher en salle d'attente. Lorsque vous allez entrevoir la poignée de la porte bouger, votre cœur va se mettre à battre très fort, une masse d'idées va s'entrechoquer, vos mains vont devenir moites et au moment où la personne va vous appeler vous risquez de vivre un choc ! Vous allez alors découvrir un être souriant, aimable qui va même peut être vous posez des questions sur votre trajet et s'intéresser à vous. Vous êtes rassuré ? Parfait! Alors faites tomber la pression et soyez souriant et sympathique.
Lorsque vous allez prendre place dans la salle, attendez les instructions de votre recruteur. Laissez-le vous guider. Une fois installé, dégainez stylo, cahier et CV.

Le gong vient de sonner, le combat va commencer. Soyez attentif et surtout à l'écoute. Pas de précipitation, ne coupez pas la parole, vous aurez tout le temps pour vous exprimer. Retenez le plan que vous indique votre interlocuteur et suivez-le à la lettre. Pas de fantaisie, de blagues ou encore de propositions de plan farfelu ! Si vous tenez un minimum à ce poste, soyez rigoureux !

Lorsqu'on vous donne le feu vert, c'est à vous de parler. Les 5 premières minutes en entretien sont les plus importantes ; c'est à ce moment qu'inconsciemment vous allez donner au recruteur le plus d'informations. Un bon recruteur peut cerner votre personnalité dans ce laps de temps.
Soyez donc précis, synthétique et allez à l'essentiel. En résumé ne racontez pas votre vie même si elle est trépidante. Il est maintenant venu le temps d'expliquer votre parcours professionnel. Mêmes conseils que précédemment : la synthèse est de rigueur. Ce qui va vous sembler le plus difficile c'est d'être concis et convainquant ! Pourtant c'est cette dernière qui va séduire votre interlocuteur, si bien entendu, vous êtes souriant, avenant et à votre aise. Attention il est vrai que vous devez être ouvert et spontané mais, vous n'êtes pas obligé non plus de sauter dans les bras de votre recruteur ou encore de lui parler comme si vous vous connaissiez depuis 10 ans.

Bien que l'entretien ne soit pas un interrogatoire, je pense que vous vous doutez qu'un certain nombre de questions vous sera posé: répondez avec franchise et naturel, tout en restant bien évidemment concis et factuel. Répondez précisément à la question sans vous perdre dans votre enthousiasme. Mentir ne servira à rien. Les recruteurs sont aussi forts que des détectives privés, ils finiront par découvrir la vérité.

Si l'on vous coupe la parole ou encore que vous entendez des « j'entends » ou « parfait », cela signifie que vous parlez trop ! Ne vous découragez pas, ne paniquez pas, ne pleurez pas, tout est rattrapable si vous vous remettez en question bien sûr et que vous corrigez vite ce vilain défaut !

A la fin de l'entretien, ne soyez pas timide et posez des questions pertinentes sur le poste, les missions et l'entreprise. Soyez curieux ! Par contre évitez les questions telles que « Combien de RTT par an ? » « Qui rembourse mon déplacement » ou encore « les heures supplémentaires sont-elle payées ? ».
Concernant la rémunération, certes cela est important, mais attendez qu'on vous tende la perche.

Déjà 1h, le temps passe vite au final, vous ne trouvez pas ?
Toutes les questions ont été abordées, cela est parfait. Vous pouvez donc maintenant vous retirer. Vous allez donc devoir remettre votre veste, votre manteau, écharpe ... Faites-le à l'extérieur, ne faites pas attendre le recruteur, cela a tendance à l'agacer.
Félicitation ! Vous venez de passer l'un des moments les plus difficiles de votre vie. Vous venez de réaliser un entretien de recrutement. Ce n'est pas parce que vous avez franchi pour la seconde fois de la journée la porte de l'entreprise ou du cabinet qui vous recrute que votre travail est fini.

Il est maintenant temps de remercier la personne qui vous a reçu. Même après le combat vous pouvez encore gagner des points. Je vous invite vivement à rédiger un petit mail dans lequel se trouvera un débrief de votre ressenti, la confirmation de votre motivation pour le poste et surtout un grand merci pour le temps passé à vous écouter. On peut penser que cela soit trop politique mais je vous promets que ce petit mail peut même rattraper le pire des entretiens...

A vous maintenant !

Partager Envoyer par email Imprimer
Nos conseils